Conseil National du 25 juin 2016

Conseil national du samedi 25 juin 2016
en salle de presse « des Républicains » 238, rue de Vaugirard – 75018-Paris
Avec, hors les questions d’actualité, à l’ordre du jour deux conférences-débats de:
1) Général (2s) Bruno Lassalle « Adaptation des armées face à la nouvelle menace terroriste »
2) S.E. Bernard Dorin, Ambassadeur de France « Au service de De Gaulle ».

Contribution de notre délégation Atlantique versée au Conseil National

Annick Dénéchaud, chevalier dans l’Ordre national du mérite

Ouest-France Annick Dénéchaud chevalier dans l'Ordre National du mérite Article Ouest-France Pornichet publié le 6 avril 2016

annick-denechaud decoree chevalier-dans-lordre-national-du-merite
Annick Dénéchaud a reçu, ce samedi 2 avril, l’insigne de l’Ordre national du mérite, des mains de Chantal Didier, présidente de la section de Loire-Atlantique de l’Ordre national du mérite. |

Secrétaire, puis assistante maternelle jusqu’en 2013, Annick Dénéchaud est élue conseillère municipale en 1989. Elle est aussi auteure d’une bande dessinée, Nous aussi, osons dire Non.

Ce samedi 2 avril la salle du conseil accueille 90 invités, pour la cérémonie de remise de l’insigne de Chevalier dans l’Ordre National du mérite, à Annick Dénéchaud.

Chantal Didier, présidente de la section de Loire-Atlantique de l’Ordre national du mérite, en tant que marraine, a rappelé le parcours honorable de la récipiendaire avant de lui remettre cette distinction, créée par le Général de Gaulle, alors président de la République, le 3 décembre 1963 et récompense tous les hommes et les femmes dont l’existence personnelle, familiale, professionnelle ou sociale fut guidée par le souci constant d’être au service des membres de la communauté humaine.

« Au regard de la lecture du CV d’Annick Dénéchaud, je crois pouvoir dire que vous répondez pleinement à ces objectifs, notamment celui qui est de servir, en, apportant vos compétences aux services de nos concitoyens, et de participer au devoir de mémoire ».

Une bande dessinée contre les addictions

Née à Andard (Maine-et-Loire) en 1948, Annick Dénéchaud a fait une carrière professionnelle en tant que secrétaire, puis assistante maternelle jusqu’en 2013. Parallèlement, Annick Dénéchaud est élue conseillère municipale en 1989 : « Compte tenu de vos compétences et de votre dévouement, vos mandats d’élue ont été renouvelés 4 fois. Dans le cadre du conseil municipal des jeunes, entre 1989 et 1995, vous êtes l’auteure d’une bande dessinée Nous aussi, osons dire Non, pour lutter contre les drogues et les addictions. Ce travail, tiré à 11 000 exemplaires a été diffusé sur le plan national avec le concours de la caisse primaire d’assurance-maladie de Saint-Nazaire, parrainé par Simone Veil alors ministre de la santé et par la fondation toxicomanie et prévention jeunesse ».

De 1997 à 2008, Annick Dénéchaud s’investit dans les jumelages Pornichet Bexbach et Pornichet San Vicente. Depuis 2008, dans le cadre de ses fonctions « correspondante défense », la récipiendaire est en charge des cérémonies commémoratives et propose expositions et conférences en lien avec les guerres. Chantal Didier, ajoute que Mme Dénéchaud est également vice-présidente internationale de la commission réfugiés-migrants et démographie de l’Union Européenne Féminine (UEF) et présidente régionale Pays-de-Loire, ainsi que vice-présidente et trésorière du Centre d’information des droits de la femme et famille de Nantes. Annick Dénéchaud a ensuite exprimé sa joie et sa volonté de poursuivre ses interventions de respect, tolérance et bienveillance.

Mme Annick Denéchaud, Chevalier de l’Ordre National du Mérite

Annick DENECHAUDNous avons l’honneur de compter parmi nous, un nouveau chevalier de l’Ordre National du Mérite en la personne de Madame Annick DENÉCHAUD, distinguée à l’occasion de la promotion du 20 novembre 2015 par décret présidentiel, pour l’ensemble de son parcours à la fois professionnel et en tant qu’élue lors de quatre mandats au Conseil Municipal de Pornichet.

Il faut ajouter à cela, sa participation au Centre d’Information sur les Droits des femmes et des Familles (CDIFF) et à l’Union Européenne Féminine (UEF).

Participante aux travaux de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (IHEDN), Annick DENÉCHAUD, membre de l’Union Nationale des Combattants (UNC) de Pornichet, contribue au devoir de mémoire auprès des élèves des écoles lors des temps périscolaires éducatifs (TPE).

Son activité actuelle est orientée principalement sur la mémoire des évènements qui ont émaillé la guerre de 1914-1918 dans notre commune, en y faisant participer les enseignants et les enfants.

D’autre part, Mme Annick DENÉCHAUD, au cours de ce même temps périscolaire, aide les jeunes élèves à comprendre l’histoire et l’organisation de l’Union Européenne avec le concours des documents fournis par la Maison de l’Europe.

Ces différents enseignements suscitent une grande curiosité par les enfants qui suivent, nombreux, ses interventions.

Le Président National du Club Nouveau Siècle en visite en Loire-Atlantique

Visite surprise de Monsieur Bernard REYGROBELLET (au centre), Président du Club Nouveau Siècle, membre du conseil national et du bureau politique de l’UMP, Club associé à ce mouvement.

Bernard Reygrobellet (au centre) rencontre la délégation Atlantique du Club Nouveau Siècle à Pornichet

Après avoir consulté les membres de la délégation du Club Nouveau Siècle Atlantique et rencontré les parlementaires de la région (M. Christophe PRIOU, Député-maire de Guérande et M. Gatien MEUNIER, Conseiller Général du canton La Baule-Escoublac Pornichet), M. Bernard REYGROBELLET a convoqué le vendredi 17 mai 2013, les journalistes à une conférence de presse dans les locaux de l’hôtel Ibis à Pornichet

Le message du Président REYGROBELLET :
M. Bernard REYGROBELLET s’est interrogé sur la non consistance des programmes des différents candidats locaux et se trouve dans l’impossibilité dans ce cas, de définir une règle de conduite pour les prochaines échéances électorales.

Dans tous les cas, il a appelé à se ranger derrière les propositions du comité départemental de l’UMP et pour peu que celle-ci prenne une décision claire et appelle dans ce cas, à se ranger derrière la liste arrivée en tête sur le plan local.

Pour Nantes le Président Reygrobellet n’a pas caché son souhait de voir investie comme tête de liste Marie-Anne Montchamp.

Concernant Pornichet, le résultat de ses divers échanges, ne permet pas actuellement d’édicter une règle de conduite claire et précise.
Trop d’incertitude règne encore sur les programmes des différents candidats potentiels, en ce qui concerne les sujets les plus débattus dont le retrait de Pornichet de la Carene et la collaboration avec les communes et intercommunalités voisines.
Tout ceci fait qu’un énorme embarras subsiste car cette commune présente un déficit d’image inquiétant.

Le Club Nouveau Siècle est un club associé à l’UMP et non un mouvement politique.
Ce club a reçu le renfort de plusieurs députés : une dizaine en 2013.
L’ancien ministre Xavier Bertrand nous fait bénéficier utilement et efficacement de son expérience qu’il avait acquis en tant que ministre des affaires sociales et de l’emploi.

Bernard REYGROBELLET: « nous avons pris notre régime de croisière et nous attendons fermement les programmes de chaque candidat sans exclusive »

Le noyau de notre réflexion reste « la participation gaullienne » étendue à l’organisation du travail et à la détermination de l’utilité de l’homme dans l’entreprise.

A travers nos adhérents, nous orienterons notre participation à toutes les échéances électorales qui nous attendent sans nous sentir dépendants d’une doctrine.

Lien vers les articles de presse :
Media Web
Pornichet : Bernard Reygrobellet, président national du Club nouveau siècle visite la Loire-Atlantique

Yves Métaireau : Pornichet ne pourra pas quitter la Carene

Prise de position importante d’Yves Métaireau, Maire de La Baule, Président de Cap Atlantique relayée par le site d’informations en ligne www.pornichet-infos.fr le 4 août dernier, concernant le projet de retrait de Pornichet de la Carene initié par le Maire de Pornichet.
Le Club Nouveau Siècle Atlantique rappelle qu’il s’était opposé à ce projet de retrait (cliquer sur ce tag pour revoir nos anciens billets sur ce thème).
Nous reviendrons sur ce point à la rentrée.

 

La balade des élus par Bernard Reygrobellet

Dernier billet de Bernard Reygrobellet, Président national du Club Nouveau Siècle, Secrétaire national de l’UMP en charge des questions de transformation sociale et membre du bureau politique de l’UMP

La ballade des élus

Citoyens vous tous qui allez voter,Bernard4.jpg

N’acceptez pas une assemblée rosie,

Si maintenez notre majorité,

Le quinquennat en sortira grandi :

Vous nous voyez combattre pour des sièges

Que la gauche pensait lui revenir :

La cohabitation n’est pas un piège

Et la gauche, privée de grain à moudre,

Sera forcée, dans les temps à venir,

De supplier Hollande de dissoudre.

Ministres inconnus : partis de rien,

Ils ont pris un billet “aller-retour” !

Car chacun manque au néant dont il vient,

Dans ce gouvernement beaucoup trop lourd.

Si l’UMP reste majoritaire,

Elle aura une année pour réussir 

Ce que Sarkozy avait voulu faire !

Et la gauche, privée de grain à moudre,

Sera forcée, dans les temps à venir,

De supplier Hollande de dissoudre

Mais nous devons, partout, nous rassembler

Pour ne soutenir qu’un seul candidat

Par circonscription et ne concéder

Aucune alliance avec des renégats :

Les chances de gagner de Nicolas,

Que Bayrou et Le Pen ont pu détruire,

Justifient qu’on combatte ces deux-là !

Et la gauche privée de grain à moudre

Sera forcée, dans les temps à venir,

De supplier Hollande de dissoudre.

Bernard Reygrobellet

Paris le 5 juin 2012

Encore un peu de courage !

Billet d’Alain Juppé, ancien Premier Ministre, Maire de Bordeaux, ancien Président de l’UMP, publié sur son blog-notes http://www.al1jup.com/  le 7 juin 2012

Encore un peu de courage !

www.al1jup.com/A l’approche des élections, la même tentation revient sur le terrain : pourquoi ne pas faire alliance avec le Front National pour battre la gauche? Et d’incriminer la “direction nationale” de l’UMP, accusée d’être coupée des réalités.

Eh bien! la noblesse de la politique telle que je la conçois, c’est , quand l’essentiel est en cause, de faire passer les principes avant les considérations tactiques. Il m’est souvent arrivé d’en subir les conséquences mais je n’ai pas changé d’avis.

Or il y a au moins trois raisons essentielles pour refuser toute alliance avec le Front National:

– une raison morale: l’histoire, la culture, les références idéologiques de ce parti ne sont pas les nôtres; et, dans ce domaine, la nouvelle “direction” du FN n’a rien changé.

– une raison programmatique: sur bien des points les propositions du FN sont en totale contradiction avec les nôtres. Deux exemples: le FN prône le retour à la retraite à 60 ans, et… la sortie de l’euro!

– une raison tactique: l’objectif du FN n’est pas de faire alliance avec nous, mais de casser l’UMP , quitte à assurer la victoire des candidats PS, pour asseoir sa prédominance sur la droite. On n’est pas obligé de tomber dans le piège.

Bien évidemment,  les électeurs et les électrices du Front National sont des Français comme les autres et nous devons les considérer comme tels, c’est-à-dire écouter ce qu’ils ont à nous dire, leur proposer nos réponses, dialoguer avec eux pour les convaincre. Et de grâce, quand nous engageons ce dialogue, ne nous laissons pas culpabiliser par les bonnes âmes: j’entends rarement les mêmes questionner le PS sur son alliance avec un Front de Gauche qui tient un discours d’insurrection et entretient des relations étroites avec des personnalité sulfureuses, comme ce chanteur grec qui se proclame antisémite.

La ligne de l’UMP est claire. J’appelle tous ceux qui partagent nos valeurs et qui conjuguent attachement à la Nation et engagement humaniste, à tenir bon.

Alain Juppé

Réaction du Club Nouveau Siècle Atlantique aux résultats du 1er tour des élections présidentielles

Communiqué de presse

Les Résultats du premier tour des élections présidentielles traduisent un intérêt croissant des électeurs pour leur avenir.

Ils traduisent aussi une aspiration, à plus de solidarité, à plus d’emplois et à un bien-être garanti.

Ces aspirations, Le Club Nouveau Siècle Atlantique les proposera avec force, entre les deux tours, afin qu’ils soient inclus dans la politique du candidat de l’Union pour un Mouvement Populaire, l’UMP à laquelle nous sommes associés. (cf. ci-dessous, les 2 derniers communiqués diffusés par les instances nationales du Club Nouveau Siècle).

Plus de cohésion, plus de participation des salariés à la gestion des entreprises, c’est l’objectif que nous nous efforcerons de rendre plus effectif, afin de redonner à notre société, des moyens de sortir d’une crise qui, plus qu’une crise économique et financière, est une crise des responsabilités où l’homme a son rôle et sa place.

Fait à Pornichet, le mercredi 25 avril 2012.


Jérémie RABILLER, Délégué départemental du Club Nouveau Siècle Atlantique

Retrouvez les deux derniers communiqués des instances nationales du Club Nouveau Siècle (cliquez sur les liens suivants) : le Communiqué de presse 2912 03 19D
et le Club Nouveau Siècle Communiqué de presse du 23 avril 2012 que vous pourrez également lire ci-dessous

Les Gaullistes Sociaux du Club Nouveau Siècle veulent relancer l’idée de participation

Le Club Nouveau Siècle de Loire-Atlantique animé par Jérémie Rabiller recevait Bernard Reygrobelet le Président également Secrétaire national en charge des questions relatives à la transformation sociale à l’UMP.

de gauche à droite, Myriam- Muriel Dorghal- Bouladjeraf , Sylviane Reygrobellet, Bernard Reygrobellet, Jérémie Rabiller, Danielle Leroy. Photo Droits Eric Lescaudron

Le Club Nouveau Siècle souhaite voir intensifier la notion de participation des salariés dans l’entreprise. Un déjeuner-débat à Pornichet a permis de connaître l’expérience d’un chef d’entreprise Alain Durand PDG de Mateloc et président de l’Union Régionale des SCOP des pays de Loire.

Pour rappel le Club Nouveau Siècle vise à organiser une réflexion politique économique, sociale, culturelle et environnementale à partir des valeurs du gaullisme. Il veut réactiver la notion de participation au sens ou l’entendait le Général De Gaulle comme un outil de réconciliation entre le capital et le travail et le vecteur de transformation sociale.
« Ce qui compte pour nous c’est que l’homme soit maître de son destin, on est très proche des idées socialistes ce qui nous différencie c’est que l’on est contre la politique du guichet. » précise Bernard Reygrobelet.

Une étude du cabinet Technologia révèle que les pays qui ont refusé de considérer le lien social ont régressé économiquement. Pour le président du Club nouveau siècle «  il faut refabriquer du tissu industriel, à l’époque des trente glorieuses, on fabriquait français on consommait français ».

Pour l’ancien ministre et économiste Jacques Godfrain « l’enjeu fondamental de la participation est de charger en profondeur l’esprit de l’économie, de redonner cet esprit d’entreprendre aux salariés et cet état de sérénité au sein de l’entreprise. La construction du viaduc de Millau a été confiée à une entreprise dont l’actionnariat salarié est très présent. Résultat aucun accident du travail à déplorer ! L’actionnariat salarié n’est pas uniquement un levier économique, il vise une notion d’harmonie dans l’entreprise. »

L’exemple de Mateloc

Mateloc est une SCOP (Société Coopérative Ouvrière de Production) entreprise régionale de l’Ouest de 125 salariés, implantée sur huit sites, MATELOC est une société prestataire de services pour les entreprises du bâtiment, des travaux publics et de l’industrie.
L’activité de l’entreprise est la location, la maintenance et le négoce de :
– coffrages et passerelles
– grues et plates-formes de travail
– matériels de chantiers
– matériels de manutention
Son président Alain Durand est aussi président de l’Union régionale des SCOP des Pays de Loire. Née de la fusion de deux entreprises en difficulté, la société existe sous sa forme d’organisation coopérative depuis 30 ans. Et cela pourrait durer encore longtemps. Car sous ce statut, « les fonds propres de l’entreprise sont inaliénables » indique Alain Durand.  Pour ce dernier « quand Airbus avait un statut coopératif, l’entreprise faisait des bénéfices ». Chez nous 2,2 millions d’euros du capital sont détenus par les salariés et le « smic » est à 1 800 euros avec une échelle de salaire de 1 à 4».

Dans les SCOP, l’affectation du résultat se fait de manière démocratique en associant au maximum  les salariés aux prises de décision.

Enfin pour  le Club nouveau siècle « la participation est un véritable projet de société et un projet de civilisation et une voie de redressement pour la France en crise. »

Auteur : JBR | 14/04/2012
Source : Site Pornichet-Infos.fr diffusé par www.media-web.fr

Autre article paru par Presse Océan du Jeudi 29 mars 2012 :
“Le Club Nouveau Siècle débat sur la participation”

Déjeuner-débat à Pornichet le samedi 24 mars 2012 à 12 heures

Bernard Reyrobellet, Président National du Club Nouveau Siècle, Secrétaire national de l’U.M.P. en charge des questions relatives à la transformation sociale, membre du bureau politique de l’UMP
et
Jérémie Rabiller, Délégué Départemental du Club Nouveau Siècle pour la Loire-Atlantique

vous convient au déjeuner-débat du Club Nouveau Siècle
qui portera sur ce thème :

«La participation, une voie de redressement pour la France en crise »

Avec le concours de M. Alain Durand, Président Directeur Général de la société MATELOC,Président de l’Union Régionale des SCOP des Pays de la Loire

Le Club Nouveau Siècle fondé en mai 2001 par Philippe Dechartre, ancien ministre du Général de Gaulle et de Georges Pompidou, vise à organiser une réflexion politique, économique, sociale, culturelle et environnementale à partir des valeurs du gaullisme. Dans la France en crise, la question qui se pose est double : comment organiser le partage des richesses et la place des salariés dans l’entreprise ? Présidé depuis octobre 2006 par Bernard Reygrobellet, le Club Nouveau Siècle a installé au cœur de ses propositions, la « Participation » au sens où l’entendait le Général de Gaulle, c’est-à-dire un outil de réconciliation entre le capital et le travail, vecteur d’une transformation sociale. Bernard Reygrobellet et Alain Durand nous exposeront lors de ce déjeuner-débat, leurs arguments et leur expérience.

Ce déjeuner-débat aura lieu samedi 24 mars 2012 à partir de 12 heures
au restaurant La Source des Lys
situé 157, avenue Bonne Source à Pornichet (44)

Participation au déjeuner-débat : 25 €uros par personne (repas compris)

Vous pouvez vous inscrire avant le mardi 20 mars soit par téléphone (Tel. 06 82 40 58 67) soit par courriel info@cns-atlantique.fr ou en téléchargeant le formulaire à remplir et à renvoyer Formulaire d’inscription CNS Atlantique dejeuner-debat Samedi 24 mars 2012 12H

Il y a enfin des gens qui réfléchissement !

 

Réaction au débat du Conseil Communautaire de Cap Atlantique qui a eu lieu le jeudi 23 février dernier à La Baule concernant le projet d’entrée de Pornichet dans Cap Atlantique.

 

Admettons que la consultation de Monsieur Belliot soit une forme pour éviter l’échec d’un véritable référendum, puisse être considérée comme un acte de courage.

Il n’en reste pas moins que le manque d’études d’impact d’un tel projet, est une façon de mystifier l’ensemble des habitants de la Carene et de Cap Atlantique que Belliot a voulu prendre dans ses filets.

Nos bons parlementaires et élus ont été dupés par cette idée du « lieu naturel » que constitueraient les communes de la baie.

Mais le magicien Belliot a l’habitude de présenter ses tours de magie dont le résultat coutera cher à ceux qui ne voient pas qu’il y a un truc. Et si on y réfléchit, le truc, c’est l’ambition démesurée du Maire de Pornichet qui se veut être « le Maître de la Baie » qu’il a d’ailleurs contribué au cours de sa carrière politique, à considérer comme une stèle d’où il pourra se faire admirer.

Merci à Mme Danielle RIVAL, Maire Conseillère Régionale de Batz sur Mer de se faire la porte-parole des gens lucides !

Jérémie Rabiller, Délégué Départemental
Les Gaullistes Sociaux du Club Nouveau Siècle Atlantique

Pornichet, Les résultats de la Consultation du 5 février 2012

Réaction de Jérémie Rabiller, Délégué Départemental des Gaullistes Sociaux du Club Nouveau Siècle

 

 

 

Cette consultation a marqué l’apparition d’une coalition pour le Non à laquelle les Gaullistes Sociaux du Club Nouveau Siècle ont apporté leur contribution.

5500 électeurs ne sont sont pas déplacés ce dimanche. Nous notons donc le désintérêt des deux tiers de l’électorat pour cette consultation sans préparation et sans véritable utilité que celle d’accentuer la division de nos concitoyens.

Le Maire Robert Belliot demandait en fait un blanc seing aux électeurs pornichétins qui ne le lui ont pas accordé.

Le conseil municipal de Pornichet transformera cette consultation ratée en une confirmation pour le départ de la CARENE.

Mais il reste de nombreux combats à mener avant une véritable décision, l’avis des conseils municipaux des deux intercommunalités et une décision préfectorale. Questions sur lesquelles nous seront présents afin de ne pas désavouer ceux qui nous ont soutenu et à qui nous devons d’amples remerciements.

Nous constatons enfin, que malgré l’attitude triomphante de Robert Belliot, il ne fait pas le plein de ses voix.

Ce qui confirme sa perte de crédibilité et laisse la place pour l’organisation d’une véritable opposition.

Quoiqu’il en soit, cette consultation qui n’avait pas sa place, ouvre une période d’instabilité dont Robert Belliot portera toute la responsabilité.

Vous retrouverez cette réaction en ligne sur :
Ouest-France “Pornichet : les réactions après la consultation” du lundi 6 février 2012
Site Pornichet-Infos.fr :“Et le vainqueur est Monsieur Oui” du dimanche 5 février 2012

Résultats de la Consultation  du dimanche 5 février 2012 :
Inscrits : 9 242
Votants : 3 743  soient 40,5 %
Abstentions : 5 499      59,50%
Blancs ou nuls : 56
OUI : 2320  soient 62,92 %
NON : 1367  soient 37,08 %