“L’Histoire retiendra que c’est ici que nous avons stoppé la progression du Front National” Xavier Bertrand, le 13 décembre 2015

Ce soir, ce n’est pas la victoire des partis politiques.

Ce soir, ce n’est même pas ma victoire.

Ce soir, c’est la victoire des gens du Nord, la victoire des hommes et des femmes du Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Je remercie les électeurs d’avoir protégé notre belle Région.

Je remercie ceux qui m’ont fait confiance dès le premier tour, je remercie aussi les électeurs de gauche qui ont voté pour faire rempart ainsi que ceux qui s’étaient abstenus au premier tour et ceux qui ont préféré l’attachement à la région à la colère du premier tour.

Je les remercie tous d’avoir affirmé, dans un grand Rassemblement si conforme à l’esprit et au cœur des gens d’ici, leur attachement à une certaine idée de notre Région, de la France et de la République.
Ici, les Français ont donné une leçon de rassemblement, de courage et d’honneur aux dirigeants politiques.

L’Histoire retiendra que c’est ici que nous avons stoppé la progression du Front National.

Mais le résultat de ce soir nous oblige à rester humble.

Je ne pourrai jamais oublier ce que j’ai vécu pendant cette campagne.

Cela changera à jamais ma façon de faire de la politique.

Mais je n’oublie pas les résultats du 1er tour.

Ils ont claqué comme un coup de tonnerre.
Sans doute comme le dernier coup de tonnerre avant qu’ un jour le Front National n’accède au pouvoir.

Ce soir, nul ne peut dire qu’il a gagné ; nul ne peut se prévaloir de ce résultat.

Car cela fait 30 ans -30 ans !- que l’ensemble de la classe politique, dont je fais partie, explique qu’elle a reçu le message, qu’elle a tout compris, que plus rien ne sera comme avant… Et pourtant, qu’a-t-elle fait ?!?
Alors ce soir, je lance un appel à l’ensemble des dirigeants politiques, au Président de la République, au Gouvernement : mettez en œuvre tout de suite, sans perdre une minute, les véritables réformes qui redresseront notre pays, qui permettront aux Français de vivre mieux, de reprendre confiance et espoir en l’avenir.
C’est notre dernière chance.

Pour ma part, dès demain, je serai au travail pour être digne de la confiance des habitants de notre Région, pour mettre en œuvre le projet qui permettra son redressement.

Ce soir plus encore, je suis fier de notre belle Région.

Vive le Nord-Pas-de-Calais-Picardie !

Vive la République !

Vive la France !

“Bonapartisme ou Constituante”

Embleme République Française

Embleme Bonapartisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 


“Bonapartisme ou Constituante”
C’est le thème de la Conférence sur lequel est intervenu André Bellon, Polytechnicien (X 1963), Ingénieur civil des Ponts et Chaussée et ancien administrateur de l’INSEE.
André Bellon fut par ailleurs, Député socialiste des Alpes de Haute Provence aux législatives de 1981,1986 et 1988.

Conseil National 5 juillet 2014

(de gauche à droite, André Bellon, Bernard Reygrobellet, Christian Bigaut)

André Bellon, dans une contribution donnée au monde diplomatique d’avril 2014 qui analysait un accroissement de la crise de la démocratie, c’est-à-dire l’élargissement du fossé entre les citoyens et leurs représentants.

Retiré de la vie politique, il critique les dérives du parti socialiste et de la vie politique, devient un des fondateurs en 2006 du groupe de réflexion « République » puis, en 2007, fonde l’association pour une Constituante dont il est le président.

Cette association appelle le peuple français à modifier les institutions et à se réapproprier la vie politique autour d’une assemblée constituante et l’élaboration de cahiers de doléances.

André Bellon après avoir remercié le président de son invitation, justifie son choix d’en appeler au peuple en stigmatisant l’attitude des pouvoirs publics concernant le traité constitutionnel européen (TCE) rejeté par le peuple lors du référendum de 2005 et approuvé ensuite par le parlement. Il dénonce le rôle des élites qui prétendent savoir et décider au nom du peuple alors qu’elles ne sont nullement infaillibles (cf. Haberer et le crédit lyonnais avec l’absence de contradictoire des dirigeants qui pensent tous de la même manière). Cette manière de scinder entre ceux qui savent et ceux – beaucoup plus nombreux – qui ne savent pas, conduit à l’arrivée au pouvoir des démagogues qui bénéficient de l’absence de débat réel et de la frustration des ostracisés.
Il cite la participation populaire aux forums de discussion du traité constitutionnel pour se faire une idée en écoutant et participant aux discussions et confrontations d’opinions.
La Constituante est le moyen de retrouver l’esprit collectif pour peser sur la réalité. Il rappelle les six précédentes (1789 – 1848 – 1875 – 1945 et les deux de 1946).

Pour André Bellon il faut refaire confiance au peuple, revenir à une égalité et à une fraternité faute de quoi le régime sera de plus en plus antidémocratique et répressif.

L’homme doit rester maitre de son destin, la démocratie implique des débats et contradictions que les institutions doivent résoudre sans les nier.
(pour lire la suite, Cf. Le Procès Verbal du Conseil National du 5 juillet 2014 en téléchargement situé en fin de ce post).

Contribution de notre Délégation Atlantique au Conseil National
Lors de ce Conseil National, notre délégation Atlantique a remis une contribution portant sur l’avenir de notre mouvement, à Bernard Reygrobellet, Président et Christian Bigaut, Secrétaire Général, que vous trouverez ci-dessous :Nouvelle image (13) Nouvelle image (13)Le message vidéo de Xavier Bertrand, ancien Ministre, Président d’honneur du Nouveau Siècle.
N’ayant pu être présent à ce conseil national, un message vidéo de Xavier Bertrand a été diffusé lors de ce Conseil National :

Le Procès Verbal du Conseil National du 5 juillet 2014
Vous pouvez également télécharger le Procès verbal de ce Conseil National du 5 juillet 2014, en cliquant sur l’image ci-dessous :PV Conseil National 5 juillet 2014Nouvelle image

Contibution du Nouveau Siècle AtlantiqueContibution du Nouveau Siècle Atlantique

Le Président National du Club Nouveau Siècle en visite en Loire-Atlantique

Visite surprise de Monsieur Bernard REYGROBELLET (au centre), Président du Club Nouveau Siècle, membre du conseil national et du bureau politique de l’UMP, Club associé à ce mouvement.

Bernard Reygrobellet (au centre) rencontre la délégation Atlantique du Club Nouveau Siècle à Pornichet

Après avoir consulté les membres de la délégation du Club Nouveau Siècle Atlantique et rencontré les parlementaires de la région (M. Christophe PRIOU, Député-maire de Guérande et M. Gatien MEUNIER, Conseiller Général du canton La Baule-Escoublac Pornichet), M. Bernard REYGROBELLET a convoqué le vendredi 17 mai 2013, les journalistes à une conférence de presse dans les locaux de l’hôtel Ibis à Pornichet

Le message du Président REYGROBELLET :
M. Bernard REYGROBELLET s’est interrogé sur la non consistance des programmes des différents candidats locaux et se trouve dans l’impossibilité dans ce cas, de définir une règle de conduite pour les prochaines échéances électorales.

Dans tous les cas, il a appelé à se ranger derrière les propositions du comité départemental de l’UMP et pour peu que celle-ci prenne une décision claire et appelle dans ce cas, à se ranger derrière la liste arrivée en tête sur le plan local.

Pour Nantes le Président Reygrobellet n’a pas caché son souhait de voir investie comme tête de liste Marie-Anne Montchamp.

Concernant Pornichet, le résultat de ses divers échanges, ne permet pas actuellement d’édicter une règle de conduite claire et précise.
Trop d’incertitude règne encore sur les programmes des différents candidats potentiels, en ce qui concerne les sujets les plus débattus dont le retrait de Pornichet de la Carene et la collaboration avec les communes et intercommunalités voisines.
Tout ceci fait qu’un énorme embarras subsiste car cette commune présente un déficit d’image inquiétant.

Le Club Nouveau Siècle est un club associé à l’UMP et non un mouvement politique.
Ce club a reçu le renfort de plusieurs députés : une dizaine en 2013.
L’ancien ministre Xavier Bertrand nous fait bénéficier utilement et efficacement de son expérience qu’il avait acquis en tant que ministre des affaires sociales et de l’emploi.

Bernard REYGROBELLET: « nous avons pris notre régime de croisière et nous attendons fermement les programmes de chaque candidat sans exclusive »

Le noyau de notre réflexion reste « la participation gaullienne » étendue à l’organisation du travail et à la détermination de l’utilité de l’homme dans l’entreprise.

A travers nos adhérents, nous orienterons notre participation à toutes les échéances électorales qui nous attendent sans nous sentir dépendants d’une doctrine.

Lien vers les articles de presse :
Media Web
Pornichet : Bernard Reygrobellet, président national du Club nouveau siècle visite la Loire-Atlantique