Annick Dénéchaud, chevalier dans l’Ordre national du mérite

Ouest-France Annick Dénéchaud chevalier dans l'Ordre National du mérite Article Ouest-France Pornichet publié le 6 avril 2016

annick-denechaud decoree chevalier-dans-lordre-national-du-merite
Annick Dénéchaud a reçu, ce samedi 2 avril, l’insigne de l’Ordre national du mérite, des mains de Chantal Didier, présidente de la section de Loire-Atlantique de l’Ordre national du mérite. |

Secrétaire, puis assistante maternelle jusqu’en 2013, Annick Dénéchaud est élue conseillère municipale en 1989. Elle est aussi auteure d’une bande dessinée, Nous aussi, osons dire Non.

Ce samedi 2 avril la salle du conseil accueille 90 invités, pour la cérémonie de remise de l’insigne de Chevalier dans l’Ordre National du mérite, à Annick Dénéchaud.

Chantal Didier, présidente de la section de Loire-Atlantique de l’Ordre national du mérite, en tant que marraine, a rappelé le parcours honorable de la récipiendaire avant de lui remettre cette distinction, créée par le Général de Gaulle, alors président de la République, le 3 décembre 1963 et récompense tous les hommes et les femmes dont l’existence personnelle, familiale, professionnelle ou sociale fut guidée par le souci constant d’être au service des membres de la communauté humaine.

« Au regard de la lecture du CV d’Annick Dénéchaud, je crois pouvoir dire que vous répondez pleinement à ces objectifs, notamment celui qui est de servir, en, apportant vos compétences aux services de nos concitoyens, et de participer au devoir de mémoire ».

Une bande dessinée contre les addictions

Née à Andard (Maine-et-Loire) en 1948, Annick Dénéchaud a fait une carrière professionnelle en tant que secrétaire, puis assistante maternelle jusqu’en 2013. Parallèlement, Annick Dénéchaud est élue conseillère municipale en 1989 : « Compte tenu de vos compétences et de votre dévouement, vos mandats d’élue ont été renouvelés 4 fois. Dans le cadre du conseil municipal des jeunes, entre 1989 et 1995, vous êtes l’auteure d’une bande dessinée Nous aussi, osons dire Non, pour lutter contre les drogues et les addictions. Ce travail, tiré à 11 000 exemplaires a été diffusé sur le plan national avec le concours de la caisse primaire d’assurance-maladie de Saint-Nazaire, parrainé par Simone Veil alors ministre de la santé et par la fondation toxicomanie et prévention jeunesse ».

De 1997 à 2008, Annick Dénéchaud s’investit dans les jumelages Pornichet Bexbach et Pornichet San Vicente. Depuis 2008, dans le cadre de ses fonctions « correspondante défense », la récipiendaire est en charge des cérémonies commémoratives et propose expositions et conférences en lien avec les guerres. Chantal Didier, ajoute que Mme Dénéchaud est également vice-présidente internationale de la commission réfugiés-migrants et démographie de l’Union Européenne Féminine (UEF) et présidente régionale Pays-de-Loire, ainsi que vice-présidente et trésorière du Centre d’information des droits de la femme et famille de Nantes. Annick Dénéchaud a ensuite exprimé sa joie et sa volonté de poursuivre ses interventions de respect, tolérance et bienveillance.

Mme Annick Denéchaud, Chevalier de l’Ordre National du Mérite

Annick DENECHAUDNous avons l’honneur de compter parmi nous, un nouveau chevalier de l’Ordre National du Mérite en la personne de Madame Annick DENÉCHAUD, distinguée à l’occasion de la promotion du 20 novembre 2015 par décret présidentiel, pour l’ensemble de son parcours à la fois professionnel et en tant qu’élue lors de quatre mandats au Conseil Municipal de Pornichet.

Il faut ajouter à cela, sa participation au Centre d’Information sur les Droits des femmes et des Familles (CDIFF) et à l’Union Européenne Féminine (UEF).

Participante aux travaux de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (IHEDN), Annick DENÉCHAUD, membre de l’Union Nationale des Combattants (UNC) de Pornichet, contribue au devoir de mémoire auprès des élèves des écoles lors des temps périscolaires éducatifs (TPE).

Son activité actuelle est orientée principalement sur la mémoire des évènements qui ont émaillé la guerre de 1914-1918 dans notre commune, en y faisant participer les enseignants et les enfants.

D’autre part, Mme Annick DENÉCHAUD, au cours de ce même temps périscolaire, aide les jeunes élèves à comprendre l’histoire et l’organisation de l’Union Européenne avec le concours des documents fournis par la Maison de l’Europe.

Ces différents enseignements suscitent une grande curiosité par les enfants qui suivent, nombreux, ses interventions.

“Bonapartisme ou Constituante”

Embleme République Française

Embleme Bonapartisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 


“Bonapartisme ou Constituante”
C’est le thème de la Conférence sur lequel est intervenu André Bellon, Polytechnicien (X 1963), Ingénieur civil des Ponts et Chaussée et ancien administrateur de l’INSEE.
André Bellon fut par ailleurs, Député socialiste des Alpes de Haute Provence aux législatives de 1981,1986 et 1988.

Conseil National 5 juillet 2014

(de gauche à droite, André Bellon, Bernard Reygrobellet, Christian Bigaut)

André Bellon, dans une contribution donnée au monde diplomatique d’avril 2014 qui analysait un accroissement de la crise de la démocratie, c’est-à-dire l’élargissement du fossé entre les citoyens et leurs représentants.

Retiré de la vie politique, il critique les dérives du parti socialiste et de la vie politique, devient un des fondateurs en 2006 du groupe de réflexion « République » puis, en 2007, fonde l’association pour une Constituante dont il est le président.

Cette association appelle le peuple français à modifier les institutions et à se réapproprier la vie politique autour d’une assemblée constituante et l’élaboration de cahiers de doléances.

André Bellon après avoir remercié le président de son invitation, justifie son choix d’en appeler au peuple en stigmatisant l’attitude des pouvoirs publics concernant le traité constitutionnel européen (TCE) rejeté par le peuple lors du référendum de 2005 et approuvé ensuite par le parlement. Il dénonce le rôle des élites qui prétendent savoir et décider au nom du peuple alors qu’elles ne sont nullement infaillibles (cf. Haberer et le crédit lyonnais avec l’absence de contradictoire des dirigeants qui pensent tous de la même manière). Cette manière de scinder entre ceux qui savent et ceux – beaucoup plus nombreux – qui ne savent pas, conduit à l’arrivée au pouvoir des démagogues qui bénéficient de l’absence de débat réel et de la frustration des ostracisés.
Il cite la participation populaire aux forums de discussion du traité constitutionnel pour se faire une idée en écoutant et participant aux discussions et confrontations d’opinions.
La Constituante est le moyen de retrouver l’esprit collectif pour peser sur la réalité. Il rappelle les six précédentes (1789 – 1848 – 1875 – 1945 et les deux de 1946).

Pour André Bellon il faut refaire confiance au peuple, revenir à une égalité et à une fraternité faute de quoi le régime sera de plus en plus antidémocratique et répressif.

L’homme doit rester maitre de son destin, la démocratie implique des débats et contradictions que les institutions doivent résoudre sans les nier.
(pour lire la suite, Cf. Le Procès Verbal du Conseil National du 5 juillet 2014 en téléchargement situé en fin de ce post).

Contribution de notre Délégation Atlantique au Conseil National
Lors de ce Conseil National, notre délégation Atlantique a remis une contribution portant sur l’avenir de notre mouvement, à Bernard Reygrobellet, Président et Christian Bigaut, Secrétaire Général, que vous trouverez ci-dessous :Nouvelle image (13) Nouvelle image (13)Le message vidéo de Xavier Bertrand, ancien Ministre, Président d’honneur du Nouveau Siècle.
N’ayant pu être présent à ce conseil national, un message vidéo de Xavier Bertrand a été diffusé lors de ce Conseil National :

Le Procès Verbal du Conseil National du 5 juillet 2014
Vous pouvez également télécharger le Procès verbal de ce Conseil National du 5 juillet 2014, en cliquant sur l’image ci-dessous :PV Conseil National 5 juillet 2014Nouvelle image

Contibution du Nouveau Siècle AtlantiqueContibution du Nouveau Siècle Atlantique

La balade des élus par Bernard Reygrobellet

Dernier billet de Bernard Reygrobellet, Président national du Club Nouveau Siècle, Secrétaire national de l’UMP en charge des questions de transformation sociale et membre du bureau politique de l’UMP

La ballade des élus

Citoyens vous tous qui allez voter,Bernard4.jpg

N’acceptez pas une assemblée rosie,

Si maintenez notre majorité,

Le quinquennat en sortira grandi :

Vous nous voyez combattre pour des sièges

Que la gauche pensait lui revenir :

La cohabitation n’est pas un piège

Et la gauche, privée de grain à moudre,

Sera forcée, dans les temps à venir,

De supplier Hollande de dissoudre.

Ministres inconnus : partis de rien,

Ils ont pris un billet “aller-retour” !

Car chacun manque au néant dont il vient,

Dans ce gouvernement beaucoup trop lourd.

Si l’UMP reste majoritaire,

Elle aura une année pour réussir 

Ce que Sarkozy avait voulu faire !

Et la gauche, privée de grain à moudre,

Sera forcée, dans les temps à venir,

De supplier Hollande de dissoudre

Mais nous devons, partout, nous rassembler

Pour ne soutenir qu’un seul candidat

Par circonscription et ne concéder

Aucune alliance avec des renégats :

Les chances de gagner de Nicolas,

Que Bayrou et Le Pen ont pu détruire,

Justifient qu’on combatte ces deux-là !

Et la gauche privée de grain à moudre

Sera forcée, dans les temps à venir,

De supplier Hollande de dissoudre.

Bernard Reygrobellet

Paris le 5 juin 2012

Encore un peu de courage !

Billet d’Alain Juppé, ancien Premier Ministre, Maire de Bordeaux, ancien Président de l’UMP, publié sur son blog-notes http://www.al1jup.com/  le 7 juin 2012

Encore un peu de courage !

www.al1jup.com/A l’approche des élections, la même tentation revient sur le terrain : pourquoi ne pas faire alliance avec le Front National pour battre la gauche? Et d’incriminer la “direction nationale” de l’UMP, accusée d’être coupée des réalités.

Eh bien! la noblesse de la politique telle que je la conçois, c’est , quand l’essentiel est en cause, de faire passer les principes avant les considérations tactiques. Il m’est souvent arrivé d’en subir les conséquences mais je n’ai pas changé d’avis.

Or il y a au moins trois raisons essentielles pour refuser toute alliance avec le Front National:

– une raison morale: l’histoire, la culture, les références idéologiques de ce parti ne sont pas les nôtres; et, dans ce domaine, la nouvelle “direction” du FN n’a rien changé.

– une raison programmatique: sur bien des points les propositions du FN sont en totale contradiction avec les nôtres. Deux exemples: le FN prône le retour à la retraite à 60 ans, et… la sortie de l’euro!

– une raison tactique: l’objectif du FN n’est pas de faire alliance avec nous, mais de casser l’UMP , quitte à assurer la victoire des candidats PS, pour asseoir sa prédominance sur la droite. On n’est pas obligé de tomber dans le piège.

Bien évidemment,  les électeurs et les électrices du Front National sont des Français comme les autres et nous devons les considérer comme tels, c’est-à-dire écouter ce qu’ils ont à nous dire, leur proposer nos réponses, dialoguer avec eux pour les convaincre. Et de grâce, quand nous engageons ce dialogue, ne nous laissons pas culpabiliser par les bonnes âmes: j’entends rarement les mêmes questionner le PS sur son alliance avec un Front de Gauche qui tient un discours d’insurrection et entretient des relations étroites avec des personnalité sulfureuses, comme ce chanteur grec qui se proclame antisémite.

La ligne de l’UMP est claire. J’appelle tous ceux qui partagent nos valeurs et qui conjuguent attachement à la Nation et engagement humaniste, à tenir bon.

Alain Juppé

M. Christian Galliard de Lavernée nommé Préfet de la Région des Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique

Bienvenue à Monsieur Christian Galliard de Lavernée nommé Préfet de la Région des Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique.

Depuis le 24 novembre 2010, il occupait la fonction de préfet de la région Lorraine, préfet de la zone de sécurité et de défense Est et préfet de Moselle. Énarque, promotion André Malraux, il est né le 2 mai 1950 à Lyon.

Selon le journal le Républicain Lorrain de ce jour, sa nomination dans la ville dont le maire était jusqu’à présent le Premier ministre, “peut être interprétée comme une marque de confiance envers un fonctionnaire discret, dont les élus de toutes tendances saluent la compétence”.

De son côté, Ouest-France de ce jour relate l’avis de ses interlocuteurs présentant cet énarque comme “un grand serviteur de l’Etat possèdant une maîtrise de ses dossiers”. Pendant sa courte présence en Lorraine, il a travaillé sur la réforme de la carte des intercommunalités et la reconversion des sites militaires.

En ce qui concerne, le bassin de vie et d’emploi de Saint-Nazaire, le nouveau préfet de la Région des Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique, aura comme collaborateur direct,  M. Emmanuel Bordeau, nouveau sous-préfet de Saint-Nazaire, commissaire divisionnaire de la police nationale, nommé sur décret présidentiel le 20 avril dernier.


Ancien conseiller au cabinet de Michèle Alliot-Marie, puis directeur de la police aux frontières de Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna, Emmanuel Bordeau, 44 ans, était depuis mars 2011 conseiller au sein du cabinet du ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, en charge des affaires sociales.

Il a succédé à Jean-Pierre Guardiola, sous-préfet de Saint-Nazaire depuis janvier 2010 et nouvellement nommé à Antony (92).

Réaction du Club Nouveau Siècle Atlantique aux résultats du 1er tour des élections présidentielles

Communiqué de presse

Les Résultats du premier tour des élections présidentielles traduisent un intérêt croissant des électeurs pour leur avenir.

Ils traduisent aussi une aspiration, à plus de solidarité, à plus d’emplois et à un bien-être garanti.

Ces aspirations, Le Club Nouveau Siècle Atlantique les proposera avec force, entre les deux tours, afin qu’ils soient inclus dans la politique du candidat de l’Union pour un Mouvement Populaire, l’UMP à laquelle nous sommes associés. (cf. ci-dessous, les 2 derniers communiqués diffusés par les instances nationales du Club Nouveau Siècle).

Plus de cohésion, plus de participation des salariés à la gestion des entreprises, c’est l’objectif que nous nous efforcerons de rendre plus effectif, afin de redonner à notre société, des moyens de sortir d’une crise qui, plus qu’une crise économique et financière, est une crise des responsabilités où l’homme a son rôle et sa place.

Fait à Pornichet, le mercredi 25 avril 2012.


Jérémie RABILLER, Délégué départemental du Club Nouveau Siècle Atlantique

Retrouvez les deux derniers communiqués des instances nationales du Club Nouveau Siècle (cliquez sur les liens suivants) : le Communiqué de presse 2912 03 19D
et le Club Nouveau Siècle Communiqué de presse du 23 avril 2012 que vous pourrez également lire ci-dessous

Il y a enfin des gens qui réfléchissement !

 

Réaction au débat du Conseil Communautaire de Cap Atlantique qui a eu lieu le jeudi 23 février dernier à La Baule concernant le projet d’entrée de Pornichet dans Cap Atlantique.

 

Admettons que la consultation de Monsieur Belliot soit une forme pour éviter l’échec d’un véritable référendum, puisse être considérée comme un acte de courage.

Il n’en reste pas moins que le manque d’études d’impact d’un tel projet, est une façon de mystifier l’ensemble des habitants de la Carene et de Cap Atlantique que Belliot a voulu prendre dans ses filets.

Nos bons parlementaires et élus ont été dupés par cette idée du « lieu naturel » que constitueraient les communes de la baie.

Mais le magicien Belliot a l’habitude de présenter ses tours de magie dont le résultat coutera cher à ceux qui ne voient pas qu’il y a un truc. Et si on y réfléchit, le truc, c’est l’ambition démesurée du Maire de Pornichet qui se veut être « le Maître de la Baie » qu’il a d’ailleurs contribué au cours de sa carrière politique, à considérer comme une stèle d’où il pourra se faire admirer.

Merci à Mme Danielle RIVAL, Maire Conseillère Régionale de Batz sur Mer de se faire la porte-parole des gens lucides !

Jérémie Rabiller, Délégué Départemental
Les Gaullistes Sociaux du Club Nouveau Siècle Atlantique

Pornichet, Les résultats de la Consultation du 5 février 2012

Réaction de Jérémie Rabiller, Délégué Départemental des Gaullistes Sociaux du Club Nouveau Siècle

 

 

 

Cette consultation a marqué l’apparition d’une coalition pour le Non à laquelle les Gaullistes Sociaux du Club Nouveau Siècle ont apporté leur contribution.

5500 électeurs ne sont sont pas déplacés ce dimanche. Nous notons donc le désintérêt des deux tiers de l’électorat pour cette consultation sans préparation et sans véritable utilité que celle d’accentuer la division de nos concitoyens.

Le Maire Robert Belliot demandait en fait un blanc seing aux électeurs pornichétins qui ne le lui ont pas accordé.

Le conseil municipal de Pornichet transformera cette consultation ratée en une confirmation pour le départ de la CARENE.

Mais il reste de nombreux combats à mener avant une véritable décision, l’avis des conseils municipaux des deux intercommunalités et une décision préfectorale. Questions sur lesquelles nous seront présents afin de ne pas désavouer ceux qui nous ont soutenu et à qui nous devons d’amples remerciements.

Nous constatons enfin, que malgré l’attitude triomphante de Robert Belliot, il ne fait pas le plein de ses voix.

Ce qui confirme sa perte de crédibilité et laisse la place pour l’organisation d’une véritable opposition.

Quoiqu’il en soit, cette consultation qui n’avait pas sa place, ouvre une période d’instabilité dont Robert Belliot portera toute la responsabilité.

Vous retrouverez cette réaction en ligne sur :
Ouest-France “Pornichet : les réactions après la consultation” du lundi 6 février 2012
Site Pornichet-Infos.fr :“Et le vainqueur est Monsieur Oui” du dimanche 5 février 2012

Résultats de la Consultation  du dimanche 5 février 2012 :
Inscrits : 9 242
Votants : 3 743  soient 40,5 %
Abstentions : 5 499      59,50%
Blancs ou nuls : 56
OUI : 2320  soient 62,92 %
NON : 1367  soient 37,08 %

Guérande libérée vous parle

En réaction à l’interview donnée ce mercredi 21 décembre 2011 par Christophe Priou, Député-Maire de Guérande à une radio bauloise concernant le projet de retrait de Pornichet de la Communauté d’Agglomération de Saint-Nazaire (CARENE) en vue de rejoindre la Communauté d’Agglomération CAP ATLANTIQUE

par Jérémie Rabiller, Délégué Départemental Club Nouveau Siècle Atlantique

Priou a le toupet d’invoquer De Gaulle pour masquer une basse opération politicienne : être le seul à briguer le mandat de député de la 7ème circonscription de la Loire-Atlantique sans être gêné par Belliot.
En 2010, Priou se targuait de réunir CARENE et Cap Atlantique. Quant à l’unité de territoire, Pornichet doit plus à Saint-Nazaire dans sa création qu’à La Baule. Le dénigrement systématique n’est pas un argument.
Consultation peut-être ; campagne électorale personnelle, non.

Monsieur Priou nous a habitué à sa démarche serpentine. Mais là, il a atteint le sommet de son art.
Quel beau changement de cap, Monsieur Priou !

Vous pouvez retrouver cette réaction sur le site www.pornichet-infos.fr dans l’article “Front commun pour le Oui ?” du 21 décembre 2011